Femme non rééducable,
mémorandum théâtral sur Anna Politkovskaïa

Femme_non_reeducable.JPG

D’après Femme Non rééducable
mémorandum sur Anna Politkovskaïa
de Stefano Massini

Anna Politkovskaïa est morte assassinée en 2005. Nous avons tous été saisis d’effroi à cette nouvelle, mais notre vie n’en a pas été bouleversée.
Stefano Massini en fait une pièce de théâtre. Il aurait pu faire une pièce édifiante, il a écrit une pièce politique dans le sens le plus noble du terme, simple sans être simplificatrice, rendant justice à la journaliste et rendant compte la complexité de la situation.
Anna Politkovskaïa était journaliste, elle a couvert la deuxième guerre de Tchétchénie, elle s’est retrouvée face aux forces Russes et aux combattants Tchétchènes, seule au milieu d’un des conflits les plus violents du début du XXIème siècle.
Le spectacle est une invitation à comprendre et à s’interroger sur la place que nous occupons dans le tumulte du monde, à refaire corps avec un pan de l’histoire qui se déroule sous nos yeux, à comprendre mais aussi à s’émouvoir.
Une émotion de l’intelligence qui s’ébranle dans le mouvement de nos histoires singulières qui convergent vers notre histoire collective.
Tout le paradoxe des actualités est là, les nouvelles du monde nous en éloignent au lieu de nous en rapprocher. Le texte de Massini refait le lien. C’est à la fois bouleversant et libérateur. Le spectacle est l’expérience de cette empathie qui revient au monde.

Distribution

Mise en scène

Thierry Bordereau

Traduction

Pietro Pizzuti

L’arche éditeur est l’agent théâtral du texte représenté

Jeu

Réjane Bajard
Marijke Bedleem
Thierry Vennesson

Production

Plateforme Locus Solus,

Théâtre Jean Vilar / Bourgoin Jalieu