Caisses, un endroit frais dans la cervelle

photore__pe__caisses2.jpg

D'après Christophe Tarkos

Je fais le portrait d'un homme dont la principale compagne (ici la musique ?) est la tumeur qui l'accompagne. C'est un monologue, un numéro d'acteur, mais au-delà des apparences, c'est une histoire à deux. Je raconte tout cela avec des éléments très bruts, des caisses, du sapin, du papier, un projecteur, des choses et des objets avec lesquels chacun peut bricoler, des diapositives, des instantanés. Je raconte ses derniers jours sous la forme d'une succession de petites performances, d'instantanés théâtraux, la vie d'un homme qui met tous les jours sa vie en mot et en acte : les séjours à l'hôpital, les révoltes, les retours chez soi dans l'épuisement des chimiothérapies successives. Cela tient de la solitude, de l'amitié, de l'amour, de la danse et du rock and roll, du corps à corps et du désir de vivre et de rire jusqu'au bout. Le combat est perdu d'avance, mais la lutte est exemplaire.

Distribution

Mise en scène

Thierry Bordereau

Scénographie

Philippe Sommerhalter

Costumes

Cathy Ray

Lumières

Nicolas Jarry

Régie générale

Philippe Roy

Jeu

Pierre Grammont
Bruno Fleutelot

Production

Plateforme Locus Solus,

Théâtre Dijon-Bourgogne, centre dramatique national Festival Why Notes, Dijon