ACTIONS CULTURELLES

action_culturelle_avec_theatre_jean_vilar.jpg

Le partage du sensible

L’Etat et les collectivités conduisent des actions au long cours de vastes chantiers pour leurs administrés : des routes, des stades, des écoles, des hôpitaux… la construction symbolique obéit aux mêmes nécessités.  Sous peine de transformer la ville en cité dortoir, traversée seulement des produits dits culturels de l’industrie du spectacle, vite arrivés et encore plus vite repartis, la ville et son territoire ont besoin de se représenter. C’est la mission de service public que nous remplissons.

Notre expérience en matière de résidence nous a conduits à découvrir des villes, des quartiers, leurs habitants et nous a amenés à nous adapter aux spécificités de chacune de ces villes. Pour autant si chaque résidence impose un cadre nouveau, des principes à notre action peuvent être dégagés.

C’est un travail sur mesure, fait de multiples paramètres, il n’y a pas de méthode, encore moins de recette. C’est un travail de rencontre, de découverte, d’imprégnation, modeste et patient, qui permet à la ville de se représenter. Chaque résidence a sa propre singularité, résultat d’une alchimie particulière entre la ville, le territoire, ses habitants et les artistes.

Le théâtre a lieu entre celui qui joue et celui qui regarde, c’est un art de la relation, à soi et aux autres.  L’idée force qui guide le travail de la compagnie est celle du  « partage du sensible », c'est-à-dire pour nous artistes, partager avec le plus grand nombre l’émotion de la création artistique, ce partage de l’aventure artistique, de la fabrication de l’oeuvre jusqu’aux représentations. 

A côté des jardiniers municipaux qui chaque jours travaillent à embellir la ville, les acteurs de la Plateforme et leurs invités travaillent à cultiver les jardins du sensible et le la création par le biais des spectacles qu’ils créent ou qu’ils accueillent, des interventions qu’ils effectuent dans les quartiers, et des chantiers qui s’y déroulent.